Lengua oral : destino individual y social de las niñas y los niños = Langue orale : destin individuel et social des petites filles et des petits garçons, le dernier livre d’Evelio Cabrejo Parra vient d’être publié au Mexique  (Mexico, Fondo de Cultura Económica, 2020).

Vous pouvez l’acheter sur Internet 

L’introduction et la table des matières en donnent les grandes lignes :

Introduction

 » Il y a chez le bébé un nid de capacités naturelles qui se développent à partir de ce qu’il reçoit de l’environnement familial. La transmission et l’appropriation de la langue orale font partie des acquisitions déterminantes de la petite enfance. Les réflexions sur le langage sont anciennes et variées. Beaucoup de grammaires ont été écrites et le seront encore pour l’espagnol, le français, l’anglais, le chinois, l’arabe…et la description linguistique contemporaine de chacune de ces langues se poursuit pour révéler des propriétés pas encore analysées jusque-là. Les fonctions et les formes que le langage prend à travers les langues représentent un défi interdisciplinaire actuel. Dans cette situation survient une interrogation : comment les garçons et les filles réussissent à s’approprier d’une telle complexité ? On a l’impression que ce que la science ne peut encore expliquer, ils le réalisent dans toutes les cultures d’une manière naturelle au cours des cinq premières années de la vie.   Tout cela se transmet sans moyens pédagogiques particuliers. Les petits reconstruisent les principes et les modalités de fonctionnement de la langue en écoutant parler ceux qui les entourent. Il serait très utile et intéressant de parvenir à comprendre ce secret propre à l’enfance pour l’accompagner au cours de son processus de construction psycho-sociale.

On associe classiquement l’acquisition du langage à l’apparition des premiers mots, cependant il s’agit dans cet essai de décrire certaines créations internes qui préparent l’émergence des premières formes lexicales. De telles constructions dépendent étroitement de la faculté du langage, qui fonctionne dès le début de la vie, permettant de recevoir et traiter d’une manière bien particulière la musique de la voix et les sonorités de la langue écoutée. Cette faculté rend possible l’appropriation de la ou des langues de la communauté linguistique qui accueille le nouveau-né. Rien n’est difficile du point de vue linguistique pour la faculté du langage, et les enfants peuvent apprendre simultanément plusieurs langues si on leur parle dans des situations courantes de communication. Parler plusieurs langues est source de grandes possibilités dans la vie !

Si la faculté du langage fait partie de notre patrimoine neurologique, la langue orale est liée aux transmissions culturelles et peut générer des inégalités sociales. La richesse de la tradition orale et écrite contenue dans les langues permet de lutter contre cette injustice. Les parents, les professionnels de la petite enfance et les responsables de programmes d’éducation doivent faciliter l’accès à la langue du récit dès que possible.

Raconter des histoires et lire à voix haute des textes de grande qualité littéraire et poétique facilite l’appropriation de la langue, alimente la capacité de penser, donne des ailes à l’imagination, et prépare dans de bonnes conditions l’apprentissage de la lecture et l’écriture…

Les enfants privés de ces possibilités n’auront pas le même avenir individuel et social que ceux qui auront eu la chance de recevoir un patrimoine linguistique riche et varié pendant la petite enfance. La relation précoce avec la langue orale est un socle solide et sera la source de multiples possibilités durant toute la vie. »

 Table des matières abrégée

Introduction

I – Langage, qu’es-tu ? où te trouves-tu ? à quoi sers-tu ?

II – Faculté du langage et construction symbolique de l’autre

III – Transmission de la langue orale

IV – Lexique et jeu de représentations mentales

V – Si les linguistes pouvaient rivaliser avec les compétences linguistiques précoces du bébé !

VI – Lecture à voix haute : déploiement de la langue orale

Evelio Cabrejo Parra présentera son livre le 11 juin 2020 dans le cadre d’une conférence Zoom 

Inscrivez-vous